[CDA] armée Blood Axes

jeudi 17 mars 2016

la quête du plasma vert ou l'odeur du bananaroma


Syphilia est une planète frappée du sceau de l’adeptus biologicus. Différents centres de recherche en xéno-biotechnologie sont disséminés à la surface de cette planète. Il y a plus de trois siècle (669.M41), des scientifiques de l’adeptus biologicus ont identifié sur cette planète des souches de xéno-microorganismes isolées de sources organo-sulfuriques capables de bio-synthétiser une molécule, le bananaroma. Le bananaroma est susceptible de générer des carburants plasma, via des procédés de transformation thermo-nucléaires sur zéolites de Radium. De ce fait, la planète compte de très nombreux centres de recherche sur le métabolisme de ces bactéries plasmatogènes, ainsi que des usines nucléaires, pour la production de carburant plasma destinée aux flottes de l’imperium.  Depuis une dizaine d’années, aucun vaisseaux-tanker en provenance de Syphilia n’a livré de carburant aux forges de Mars, et les tentatives de communication par l’adeptus astra telepathica sont restées sans retour.  Cette planète pourrait être convoitée par différentes forces xenos. Il existe des réserves énormes de carburant plasma raffiné qui pourrait attiser les formes les plus primaires et vénales d’extra-terrestres, et déclencher une Waagh comme le secteur Calixis n’en n’a plus connu depuis un millénaire. Des formes évoluées d’intelligence Xenos pourraient exploiter ces microorganismes à leur fin, ou l’amalgamer par symbiose ou intégration génomique par polycistronie pour créer de puissants mutants énergétiques.
Syphilia est une planète tellurique, située dans le secteur Calixis/ sous-secteur Malfian en marge de l’un des bras nord de la galaxie. Le positionnement de Syphilia au sein de son système solaire, ainsi que sa gravité ont permis le développement d’un climat semi-tropical sur environ 50% de sa surface avec l’apparition de forme de vies eucaryotes évoluées. Toutefois, dès les  latitudes géodésiques de 40/45° le climat peut devenir sec et aride en fonction des zones de hautes pressions atmosphériques, conduisant à la formation de grande zones désertiques entrecoupées de canyons et oueds desséchés. Une île continent (Ormo Magna) située dans l’hémisphère Sud (42°S/ 69°E) présente toutefois un climat et une biosphère de type tempérée sous l’influence des flux océaniques. C’est sur cette île appelée Ormo Magna, présentant de grandes prairies entrecoupées de bocages et forêts, qu’est construit l’unique astroport pour les flottes commerciales de l’imperium. D’antiques ruines xenos ont été mises au jour lors du chantier de construction, laissant suggérer une ancienne colonisation extra-terrestre de cette planète. Les travaux du célèbre archéoxénologue de la Magnae Universitatae de Mykonos, le célèbre professeur Nitram, se trouvent désormais archivés dans l’unique centre scholae de cette planète dans l’urbs de Sirap. 

 Syphilia, secteur Calixis/ sous secteur Malfian.
A noter que la composition atmosphérique de Syphilia est légèrement enrichie en O2 (28%) et peut présenter des taux de N2O significatif (3-10%) en fonction des éruptions organiques de la biosphère. Cette composition gazeuse peut conduire à certaines pathologies de type fou rire prodromique ou accidents ischémiques cérébraux pour les sujets les plus sensibles. La planète ne compte que de rares centres urbains, ne dépassant pas les 10000 habitants, pour héberger les chercheurs et ingénieurs de l’adeptus biologicus à proximité des usines et laboratoires. Toutefois, il existe trois principales zones de peuplements qui sont Veranus dans la ceinture tropicalis,  Toutouina dans la grande plaine désertique de Chichi et la seule vraie mégalopole de la planète,  Sirap (4 millions d’habitants) aux abords de l’astroport sur Ormo Magna.
Des colons sub-humains s’apparentant aux ratlings (mais avec un système pileux bien plus développé) assurent les liaisons commerciales entre les différentes zones de peuplement de la planète. De nombreux villages Niwoks (nom qu’ils se donnent) se trouvent ainsi dans le désert de Chichi, le long des voies de caravanes.
Enfin, une lune glacée orbite autour de Syphilia avec une apside relativement faible. Les populations Niwoks autochtones l’ont appelé glaciem bouletta ou la grosse lune glacée du boulet et des légendes circulent à propos d’étranges petits xénos bleus errants à la surface de ce satellite.


Usine thermo-nucléaire de fermentation des bactéries plasmatogènes, zone de Toutouina.


4 commentaires:

  1. Salut Mat,
    Tu vas peindre des orques de l'espace ????
    Nikko

    RépondreSupprimer
  2. J'ai l'impression que 40K te démange comme une bonne bléno (attrapée sur Syphilia)

    RépondreSupprimer
  3. Ca fait un an que ça revient de manière chronique, comme une envie de ressortir du futuriste, une sorte de crise de la trentaine peut être !

    RépondreSupprimer
  4. C'était le synopsis pour une campagne, que j'ai essayé de lancer il y a un an..

    RépondreSupprimer