[CDA] armée Blood Axes

jeudi 7 juillet 2016

scottish corridor : troisième partie

Le joueur allemand choisit de poursuivre sa percée par l'ouest avec les troupes de Weidinger sur la table de la campagne "exploiting the gap".
 Le scénario joué est un peu particulier (n°4 du livre de règle, sur une table prédéfinie). L'attaquant doit capturer un jump off adverse dans sa zone de déploiement initial. Pour cette partie, les SS panzer grenadiers ont accès à 16 points de support, les britanniques 6 points de support.
J'ai représenté les jump off après la phase de reconnaissance des joueurs (selon mes souvenirs).




Le joueur allemand commence, et joue 6 fois de suite grâce à de multiples six à chaque tour (tout en mettant fin au premier tour, et donc au bombardement préliminaire qu'il subissait sur cette partie !). Le scénario était particulièrement mal engagé pour les britanniques puisque toutes les troupes allemandes ont pu manoeuvrer et prendre position vers leur objectif.

Mais les tommies se défendirent bec et ongles et un retournement de situation entraîna la fuite de plusieurs sections de Weidinger, et les britanniques purent mettre fin  à un tour crucial,  grâce au "chain of command dice", qui provoqua la débande des troupes allemandes (moral diminué à 0 suite aux pertes, aux fuites et à la retraite des troupes démoralisées provoquée par la fin d'un tour).. Victoire UK !

Mais à quel prix, 11 pertes de chaque côté, ce qui entraîne un malus pour les prochaines partiesà Weidinger (pertes réelles contrairement aux anglais, seulement 2 car 9 morts provenaient des supports pris par le joueur allemand). Toutefois, malgré la victoire le moral des troupes britanniques baisse de deux crans quand celui de l'allemand ne baisse que d'un cran ! (jet de dés pourri, honteux..!).

La grogne des tommies entraîna la convocation du lieutenant devant ses instances dirigeantes (règle interview without coffee) ce qui recadra ce jeune officier pour la suite de la campagne (la victoire remonta l'outlook de content à happy mais le "recadrage" le fit passer à short-tempered).

Pour l'instant ce critère n'influe pas sur la campagne, mais au bout d'un certain point, l'état d'esprit de l'officier peut avoir des conséquences sur le jeu.
  Pour la suite,  le joueur UK a l'initiative suite à sa victoire. Au choix, contre attaquer, engager sa réserve (division légère écossaise) avec 20pts de support, construire des fortifications et attendre la venue des allemands ...?




3 commentaires:

  1. Les anglais reprennent la main. Leur conseillé à bien travaillé. Alors toujours content de la règle ? 😊

    RépondreSupprimer
  2. Oui vraiment plaisant à chaque partie et le système de campagne très fun ! Les allemands se sont laissés prendre par l'enthousiasme de leur élan initial. Ils se sont trop exposés à la riposte UK..

    RépondreSupprimer
  3. évidemment, quand l'allemand joue à un contre deux et demi... ;)

    RépondreSupprimer