[CDA] armée Blood Axes

dimanche 3 juillet 2016

Session 4 L5a : La fête des crevettes



Les aventuriers se retrouvèrent  donc sur l’île capitale de l’alliance de Yoritomo, Kyuden Gotei. Leur quête devait les mener à Chichibadi, parti selon les récits fonder dans cet archipel il y a plusieurs décennies un havre de paix et de soins  pour les personnes corrompues. Cependant, la réalité était tout autre sur ces îles !
Le groupe de samouraïs rencontra Buletoshi, un vieux moine chauve et acariâtre mais qui, malgré ses airs caustiques aida le groupe a remonté la trace de Chichibadi. Ce dernier était parti sur une petite île à une heure de navigation l’Est, l’île du levant il y a une trentaine d’année. Grâce à l’aide de ce nouveau compagnon, le groupe se retrouva sur le port de l’île du levant, en pleine effervescence car se déroulait la célèbre fête des crevettes. Cette île était connue dans tout l’Empire pour cette fête qui s’y déroulait une fois par an.
 Trois ans avant  l’arrivée du groupe, un kobune de guerre s’échoua sur les récifs bordant le nord de l’île par une nuit de tempête. Au  matin  les  habitants  du  village  voisin  découvrirent  les  débris  en  os,  bois  et  fer  du kobune ainsi que  les  corps sans  vie  de bakemono et autres membres d’équipage souillés. Ce naufrage était l’œuvre d’un oni aux ordres d’un moine corrompu, devenu prêtre de l’outremonde,  Chichibadi lui-même !  Certains marins purent s’échapper, et furent recueilli dans la crique par Chichibadi en personne. Leurs esprits étaient corrompus et Chichibadi n’eut aucun mal à finir de les embrigader vers la maho et à les diriger dans son repaire au plus profond d’une grotte depuis la falaise.  C’est ainsi que la secte du jade noir pris forme dans les entrailles de l’île du levant.
Chichibadi vint sur cette île trente ans auparavant. Son objectif était bien de fonder un temple au cœur de la jungle et vouer son existence à la culture du pétale de jade et la lutte contre la souillure. Lui-même était souillé après un combat contre un maho-tsukai. Mais il fut de plus en plus ravagé par la souillure, à tel point que le chantier de construction fut abandonné et Chichibadi se tourna définitivement vers le sombre pouvoir.
Dans les mois qui suivirent, son pouvoir en fût décuplé et il utilisa ses pouvoirs pour s’emparer des plus faibles d’esprit des villageois, réduisant en esclavage les  habitants  et  organisant  l’extraction  d’obsidienne au plus profond des entrailles de l’île.  Les  disparitions  qui  suivirent  dans  les  autres  villages  n’effrayèrent  pas davantage le seigneur local, Moshi Ideka, au grand désarroi des habitants. En réalité, le moine avait capturé Moshi Imeiko, la fille d’Ideka, et la retint  depuis en otage. La version officielle était qu’elle se soit suicidée, car elle se trouvait à la pointe de la falaise au nord la dernière fois qu’on l’a vue.
Au dernier festival, ce furent des touristes qui disparurent, dont un riche marchand. Six mois après venait enquêter le magistrat d’émeraude Tsuruchi  Akame.
Craignant qu’il ne puisse découvrir la vérité, le seigneur Ideka empoisonna le magistrat au cours d’un repas privé et fit disparaître le corps au fond de l’une des crevasses des galeries de l’île. Akame ne revenant pas et n’ayant même pas envoyé un courrier d’explication, la Magistrature d’Emeraude finit par s’inquiéter au bout de quelques mois et décida d’envoyer un Yoriki impérial, Miya tahito qui contacta le groupe d’aventurier à leur arrivée au bureau des douanes sur l’île du levant par l’intermédiaire d’un samourai du clan de la grue, Daidoji Bayuka qui accompagna le groupe pour cette a aventure.  Le Yoriki impérial leur confia  la mission de découvrir la raison de ces disparitions…. 
 

Durant leur enquête sur l’île du levant, les aventuriers firent la connaissance d’un contrebandier Yazuki solo et son comparse nemuzi,  chubaco,  à bord de leur navire le faucon des mers. Ces derniers les aidèrent à rejoindre la baie des crevettes, lieu de fête et de débauche durant cette semaine festive, où le groupe put découvrir des informations concernant ces étranges disparitions.
Ils découvrirent les ruines du chantier d’un temple, à la limite de la jungle. Ils purent rencontrer le seigneur Ideka en personne, et comprirent que ce dernier n’était certainement pas complètement innocent dans ces disparitions.  En effet, la découverte du carnet de note du magistrat d’émeraude disparu leur indiqua que le dernier repas noté par le magistrat était au palais d’Ideka. Au contact des villageois, ils apprirent qu’une force invisible manipulait les personnes s’aventurant la nuit, entraînant leur disparition.  Mais les pistes étaient troubles et confuses à ce moment.
Ils comprirent que l’économie  et les trafics locaux étaient dans les mains  d’une sorte d’un parrain yazuka, Botan Jabba.  Ce dernier gérait entre autre le palais des plaisirs, célèbre maison de Geisha qui faisait son chiffre d’affaire annuel durant cette semaine de la fête des crevettes. 

Ainsi, pour pouvoir rentrer enquêter dans le palais des plaisirs, les aventuriers durent se déguiser en geisha, toutefois lors d’un banquet où le groupe espérait obtenir des informations essentielles,  le moine Buletoshi fut frappé d’une grave indigestion dû aux crevettes épicées servi en abondance. Il fut dans l’obligation de soulager son allergie alimentaire derrière un cabanon, au plus grand désarroi de ses comparses, le déshonneur frappait ces samouraïs.
Une fois dans le palais des plaisirs, ils purent assister à une soirée en présence de Botan Jabba. Ce dernier, engoncé dans kimono de soie du plus mauvais goût était avachi sur un futon entouré de toutes ses courtisanes.  Derrière lui trônait dans coffre en bois recouvert d’algues séchées, un homme enchaîné,  Yazuki solo.
Les aventuriers attendirent la nuit pour agir, ils délivrèrent Yazuki solo et chubaco (qui était emprisonné dans une remise extérieure). Il s’en suivit une escarmouche avec les hommes de main de Botan jaba. Dans l’action le palais des plaisirs pris feu et les aventuriers purent s’enfuir avec leurs nouveaux amis.  Yazuki solo expliqua qu’il avait une vieille rancœur avec Botan jaba, pour une sombre histoire de navire volé… Yazuki solo était redevable au groupe d’aventurier.
Ce passage mouvementé dans le palais fut toutefois très instructif. Le groupe put y rencontrer une amie d’enfance de  Moshi Imeiko, devenue Geisha. Cette dernière orienta les aventuriers sur la piste d’une grotte au pied des falaises de l’île, lieu où avait été vue pour la dernière fois la fille du seigneur Ideka avant son soi-disant suicide, improbable aux dires de son amie.  
 


Le groupe s’aventura dans les dédales ouverts à travers les falaises. Ils  y rencontrèrent de nombreux adorateurs de la maho, et virent la fille du seigneur Ideka enfermée dans une cage, complètement nue et très amaigrie. Malheureusement il était trop tard pour elle, une fois la cage ouverte, le groupe dut prendre la douloureuse décision d’abréger sa sombre démence. 


Enfin, ils tombèrent sur un moine difforme, gangréné par la souillure, Chichibadi en personne.
Après un combat épique, ce dernier agonisant leur avoua avec un large sourire que toute l’île était vouée à disparaitre, l’œuvre d’un oni était déjà encours et le volcan millénaire devait se réveiller cette nuit même. En effet, des secousses avaient alerté le groupe depuis quelques heures. A la mort de chichibadi, l’énergie corrompue dégagé par son esprit entraîna l’irruption imminente. 
 Chichibadi ravagé par la maho...
Les aventuriers eurent le temps de sortir des grottes et de craquer un feu de Bengale aux pieds des falaises.
Ce signal permit à Yazuki solo de récupérer le groupe à bord de son faucon des mers, et le navire s’éloigna pendant que la fureur du volcan réveillé par un Oni engloutissait l’île du levant et ses quartiers de débauche...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire